20th_century_boys_chapitre_2De: Yukihiko Tsutsumi

Avec: Etsuchi Toyokawa, Takako Tokiwa, Airi Taira, Teruyuki Kagawa, Yusuke Santamaria, Naohito Fujuki, Hidehiko Ishizuka, Takashi Ukaji, Fumiyo Kohinata, Kuranosuke Sasaki,...

Pays: Japon


Année: 2009

Synopsis

2015. Quinze ans se sont écoulés depuis le Nouvel An Sanglant qu'Ami a fait subir au monde en suivant le cahier des prédictions de la Bande à Kenji. L'histoire officielle raconte que Kenji et sa bande sont les terroristes à l'origine de cette apocalypse, tandis qu'Ami est vénéré dans le monde entier comme un sauveur. Il prédit la fin de l'humanité et annonce que ne seront sauvés que ceux qui croient en lui. Depuis la disparition de son oncle Kenji, Kanna mène une vie d'adolescente rebelle sous la tutelle de Yukiji qui peine à honorer sa promesse de veiller sur elle. Après des années de recherches, l'un des membres de la bande découvre l'existence d'un " Nouveau Cahier des Prédictions ", qui décrit entre autres cet événement : " En 2015, dans une église de Shinjuku, un sauveur se dressera pour défendre la justice et sera abattu par un assassin. " Qui est ce sauveur ? A nouveau, le jugement dernier s'approche...

Avis

Le premier opus s'était révélé une introduction intéressante mais manquant sérieusement de punch par moments. Heureusement, le second volet de cette trilogie se révèle être un ton largement au-dessus et nettement plus entraînant. Alors va-t-on enfin découvrir qui est Ami? L'oeuvre est également nettement plus sombre que le précédent opus.
Comme je l'ai dit, le premier opus manquait de rythme. Fort heureusement, le cinéaste Yukihiko Tsutsumi ne répète pas cette erreur. L'oeuvre, en dépit de ces 2h20 (le format standard pour les trois films, même si le dernier opus est plus long de 9 minutes, c'est parce qu'il résume ce qui s'est passé dans les deux précédents volets), se regarde avec plaisir et on ne voit vraiment pas le temps passer. Toujours un bon signe de mon côté quand je n'ai pas envie de prendre le pc ou de regarder le temps qu'il reste à regarder.
Une fois encore le cinéaste va utiliser un humour au second degré pour contrecarrer la noirceur de son oeuvre. Ca avait été aussi l'un des légers défauts du film du premier. Cette fois, c'est nettement mieux utilisé même si l'humour est parfois beaucoup trop exagérer, nuisant de temps à autre au film. L'exagération du jeu des acteurs peut parfois être sympathique, mais pas tout le temps donc.
On note donc une nette amélioration du côté de la mise en scène. Le premier opus se terminait par un robot géant envahissant la ville. Cependant, par des effets spéciaux un peu limités et une réalisation qui manquait de souffle, c'était loin d'être aussi grandiose qu'annoncé. Cette fois-ci, pas de robots, mais bien des séquences nettement plus réussies, offrant de beaux moments comme la mise en scène de la mort d'Ami et sa résurrection. L'attaque finale menant à la destruction de l'humanité et à son nouveau monde directement mis en place demeure aussi impressionnant.
On a qu'une seule envie, c'est de découvrir qui se cache derrière ce fameux messie qu'est Ami. Après la destruction de l'humanité, il remplace le calendrier usuel par un nouveau où il se prend pour Dieu. Est-ce que son joug totalitaire va-t-il être détruit (certaines séquences rappellent fameusement Hitler et sa propagande sur la masse)? Ce deuxième film emboite donc le pas sur le premier quant à la manipulation des peuples. Une trilogie intéressante dont il me tarde de découvrir la conclusion.

Note: 4/5