Mary et MaxDe: Adam Elliot

Avec les voix de: Toni Colette, Philip Seymour Hoffman, Barry Humphries, Eric Bana, Bethany Whitmore, Renée Geyer, Ian "Molly Meldrum, John Flaus,...

Pays: Australie http://meteodesecoles.org/images/drapeaux/drapeau_australie_petit.png

Année: 2009

Synopsis

Mary, 8 ans, habite la banlieue de Melbourne. Son plat préféré est le lait concentré sucré suivi de très près par le chocolat. Max, 44 ans, vit dans le chaos new yorkais. Il adore les hot-dogs au chocolat et joue au loto. Ces deux êtres insolites vont entretenir une correspondance sur plus de 20 ans qui va bouleverser leur vie.

Avis

Mary and Max. est un film d'animation qui a fait beaucoup parlé de lui (en très bien même) et il était donc logique que je me penche un jour sur lui. En dépit du fait que je ne suis pas trop fan de pâte à modeler, j'ai plutôt apprécié ce film, mais je le trouve un rien surfait.
Toutefois, Elliot offre une histoire touchante, profondément humaine sur deux personnages décalés et différents. Mais elle possède un large potentiel car chaque être humain s'est toujours senti différent des autres et de la société un jour ou l'autre. Même s'il faut reconnaître que le personnage de Max, avec sa maladie l'est plus que les autres, mais il faut aussi dire qu'il a envie de se sentir comme les autres et d'être accepté tel qu'il est. Dommage que sur le fond, on devine la fin qui est logique et cohérente.
La pâte à modeler à cet avantage de proposer toujours du second degré, comme un coq qui est souvent présent avec Mary et qui multiplie les regards au téléspectateur. Il y a sans aucun doute du Allen chez Elliot, parler de choses difficiles, de psychologie tout en y insérant de l'humour. Sauf que j'accroche un peu plus à ce dernier qu'à Allen car le ton est nettement moins énervant car moins plaintif.
L'animation est de très grande qualité. Les mouvements sont fluides et le noir et blanc est tout simplement remarquablement utilisé pour la ville de New York, représentant le quartier morose dans lequel habite Max. Tandis que la couleur sépia est utilisée pour la campagne où vit Mary. Une utilisation aussi qui permet de mettre en avant de bien belle manière certaines couleurs comme le rouge du chapeau de Max. Pour en revenir à l'animation, je regrette les trois minutes en chanson, un peu hors sujet je trouve, avec toutefois, un léger coup de mou dans l'histoire dans la seconde moitié du film.
Si les personnages sont attachants, je dois bien avouer ne pas avoir non plus été ému par leur histoire. Peut-être que la manière de faire est trop "allenienne" pour que ça me touche plus profondément. Toutefois, ce film est une véritable et agréable surprise à ne pas louper.

Note: 3.5/5