Contes & Légendes inachevés Le premier ÂgeDe: J.R.R. Tolkien

Synopsis

D'années en années, le culte jaloux qui entourait Le Seigneur des Anneaux à sa publication dans les années 50 s'est transformé en succès universel. Les Hobbits, ce peuple effacé mais très ancien qui vivait quelque part au nord-ouest de l'Ancien Monde, nous sont devenus aussi familiers que les héros des contes de fées ou ceux des grandes épopées, avec Bilbo, Gandalf, Bombadil ou Galadriel et tous les habitants de la Terre du Milieu. Magistralement restitués par son fils après la mort de J.R.R. Tolkien, les Contes et légendes inachevés du Premier Âge prolongent et élargissent l'oeuvre de l'inépuisable conteur.

Avis

En dépit du fait que Tolkien est un écrivain ayant inventé un univers incroyable, ce Contes & Légendes inachevés - Le Premier Âge est une déception même si cela nous en apprend toujours plus sur les créations de ce romancier. La faute à beaucoup de choses.
Y a tout d'abord une introduction du fiston, qui dure une bonne vingtaine de pages et où l'on ne retient absolument rien de ce qu'il raconte et qui est en relation avec les histoires proposées.
Ensuite, ce Premier Âge est un recueil de deux histoires assez courtes. La première est celle de Tuor et de sa venue à Gondolin. C'est probablement la pire histoire que Tolkien ait pondu à ses lecteurs. C'est très très lourd dans le style, d'une longueur effarante et l'écriture ne sauve rien. Il utilise des beaux mots pour utiliser des beaux mots, une volonté d'en faire trop pour tout ce qui a attrait aux explications merveilleuses. Enfin, l'histoire ne mène vraiment nul part (ok, vous direz qu'il fallait s'y attendre avec un titre pareil) car Tuor arrive chez des Elfes où il passe une succession de portes et puis plus rien.
La seconde histoire est par contre nettement plus cohérente et réussie. Intitulée Narn I Hîn Húrin ou Les enfants de Húrin, cette histoire est bien plus intéresse et s'attarde aux deux enfants qu'a eu Húrin. On n'est pas non plus dans le chef-d'oeuvre littéraire, mais il faut avouer que le contenu est très intéressant et que l'histoire s'achève au fond comme une fin. On trouve du plaisir dans la lecture ce qui n'était pas le cas pour la première histoire.
Pour le reste, les appendices sont à oublier, mais on retrouvera avec plaisir différentes cartes dessinées par Tolkien et qui montre une topographie des différents lieux de tous les protagonistes de son univers.

Note: 2/5