VampiresDe: Vincent Lannoo

Avec: Carlo Ferrante, Vera Van Dooren, Pierre Lognay, Fleur Lise Heuet, Baptiste Sornin, Julien Doré, Paul Ahmarani, Alexandra Kamp,...

Pays: Belgique

Année: 2009

Synopsis

Une chaîne de télévision est contactée par une communauté de vampires belges pour un reportage. Après quelques essais manqués (qui coûtent la vie aux reporters envoyés sur place), une équipe parvient à pénétrer le quotidien de la famille de Georges Saint-Germain, sa femme Bertha, Samson son fils incapable et sa fille Grace en pleine crise d’adolescence. Une famille normale quoi.

Avis

La communauté de vampires belges a besoin de se faire connaître et fait appel à une équipe de tournage pour montrer la vie quotidienne des suceurs de sang. A mi chemin entre C'est arrivé près de chez vous et l'émission Strip-Tease, le nouveau film de Vincent Lannoo s'avère être un bon momment d'humour avec quelques répliques... mordantes.
Il est évident que le film souffre un peu de ces comparaisons. D'autant que si la première partie s'avoue être très réussie, la seconde a tendance à s'essouffler. Qu'importe, l'oeuvre possède donc ses qualités.
Parmi elles, l'humour dont elle peut faire preuve. Il faut avouer, on est loin de l'humour bon enfant des comédies potaches que l'on peut voir sur TF1 un dimanche sur deux et dont le cinéma français et américain ont l'habitude de nous offrir. L'humour est piquant, caustique, sarcastique, appelez-le comme vous voulez, mais il faut accepter le décalé et le noir. Dans le genre, les vampires qui capturent un humain et le gardent l'appellent la viande. Mais quand deux vampires capturent un handicapé en chaise roulante, l'un d'eux ne peut s'empêcher de dire: "C'est bien la première fois qu'on a la viande et le légume." Bref, si vous détestez ce genre d'humour, ne tentez pas votre chance.
L'oeuvre doit aussi beaucoup au côté réaliste du film et à l'intégration de l'équipe dans la famille. Tout semble absolument réel. En plus de cela, le casting est un réel sans faute. Il n'y a aucune fausse note et mes préférences vont pour Carlo Ferrante et Alexandra Kamp. Et puis, il faut l'avouer, si on pouvait émettre des doutes vis-à-vis de Julien Doré, ils se dissipent bien vite.
Cependant, comme dit plus haut, le film a tendance à s'essouffler dans sa seconde moitié. La visite au Québec se montre moins intéressante, même si nos vampires ont du mal avec les règles en vigueur là-bas. Parfois, une sensation de répétition existe. L'humour se fait même un peu moins présent.
Mais qu'importe, Lannoo offre un bon moment et on ne peut lui demander que de persévérer dans cette voie.

Note: 3.5/5