Le trône de fer 2 le donjon rouge

De: George R. R. Martin

Synopsis

Jouet de perfides intrigues nouées dans l'ombre par ceux qui n'attendent qu'une occasion pour se rebeller, Eddard Stark, Main du roi, tente en vain de faire régner l'ordre et la justice au nom de son souverain, Robert Baratheon. Comment protéger l'imprévisible monarque des complots, quand celui-ci n'aspire qu'à braver le danger ? Comment imposer la paix à des barons qui ne rêvent que de batailles et de pouvoir ? Et comment résister à cet engrenage infernal alors que, au-delà des mers, une armée s'assemble pour fondre sur le royaume ? Le chaos et la guerre semblent inévitables...

Avis

Un deuxième tome que j'ai attaqué avec un plaisir certain même s'il est évident que je connaissais l'histoire vu que j'en avais vu le déroulement grâce à l'adaptation en série. Par ailleurs, ce second opus s'arrête là où la première saison s'achève.

Bon, forcément j'ai très bien apprécié et j'ai replongé avec joie dans le Royaume du Nord, lire les ébats du nain avec sa prostituée ou encore de constater que les Lannister sont vraiment de belles ordures pour la plupart. Par ailleurs, le livre se lit toujours assez rapidement puisque les chapitres sont bien divisés et surtout qu'on suit des personnages assez nombreux ce qui permet de varier le récit.

L'intrigue se veut essentiellement politique et c'est à un véritable jeu de pouvoir auquel on assiste. Certains tentent de gagner leur place, d'autres veulent l'accession au trône tandis que de très rares hommes semblent réellement servir un royaume et sa population.

Le seul regret que je peux émettre, ce sont les libertés que peut prendre de temps en temps le traducteur de Martin. En effet, je pense que cet écrivain ne se sent pas toujours car il utilise des phrases ou des figures de style qui ne veulent absolument rien dire. C'est dommage car ça gâche de temps à autre le plaisir que l'on peut ressentir. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi l'éditeur n'a pas mis un frein face à l'inspiration quelque peu bizarre de ce personnage.

Il ne me reste désormais plus qu'à attaquer le troisième tome. On attend aussi que la magie et l'heroic-fantasy prenne un peu plus de place dans le récit, mais on sait aussi que Martin aime prendre son temps pour bien faire en sorte que l'on découvre les personnages et leur caractère, que l'on s'attache à eux ou non.

Note: 4/5