Des hommes ordinaires

De: Christopher R. Browning

Synopsis

À l'aube du 13 juillet 1942, les hommes du 101e bataillon de réserve de la police allemande entrent dans le village polonais de Jozefow. Au soir, ils ont arrêté 1800 Juifs: 300 hommes sont sélectionnés pour le travail, les autres, femmes, enfants et vieillards, sont abattus à bout portant. Les quelque 500 policiers de réserve du 101e bataillon n'avaient rien de nazis militants ou de racistes fanatiques. Ces "hommes ordinaires" ont eu, à plusieurs reprises, l'occasion de s'abstenir. Ils ont, dans leur immense majorité, préféré obéir, faisant en seize mois plus de 83000 victimes, assassinées sur-le-champ ou déportées vers Treblinka. Analysant les témoignages de 210 anciens du bataillon, Christopher Browning retrace leur parcours, analyse leurs actions et leurs motivations, dans un des livres les plus forts jamais écrits sur la Shoah et sur l'ordinaire apitutde de l'homme à une extraordinaire inhumanité.

Avis

Les livres ayant pour sujet la Seconde Guerre Mondiale se comptent certainement par dizaines de milliers. Plus rares sont ceux qui parviennent à se démarquer avec un sujet un peu plus hors du commun, nettement moins traité et qui demeurent pourtant extrêmement intéressants. Des hommes ordinaires, le 101ème bataillon de réserve de la police allemande et la Solution finale en Europe s'intéresse à des hommes ayant liquidé des Juifs mais aussi des Polonais lors des années 41, 42 et 43.

Le but de ce livre est de tenter de trouver des explications aux raisons qui ont poussé des hommes, de classe moyenne, à obéir aux ordres et à se transformer en véritables bourreaux alors que la plupart d'entre eux n'étaient pas des nazis convaincus, des pères de famille et que leur âge relativement avancé leur avait permis d'éviter de grandir dans leur jeunesse avec la propagande hitlérienne.

Les deux-tiers du livre reviennent sur les actions de ce groupe. Le premier massacre perpétré permet de voir que certains ont accepté la proposition de leur commandant de ne pas commettre de crimes. D'autres ont simplement suivi. Mais ce premier massacre reste en mémoire de ces hommes et ils sont pour la plupart dégoûtés. Ensuite, le meurtre de masse deviendra une routine auxquels ils s'habitueront.

Différents comportements sont mis en avant à travers les différents récits. Le plus important est de constater que Browning se base sur les différents témoignages de ces policiers, qui avaient dû répondre à une enquête de la justice allemande dans les années 60 pour leurs crimes.

Browning émet dans sa seconde partie différentes thèses pour expliquer la raison qui a fait que ces hommes ordinaires soient devenus des bourreaux volontaires comme c'est dit dans le livre. Les expériences de Milgram, le contexte de l'époque, renforcé par la guerre, le conformisme, etc. sont toutes des raisons pour lesquelles ont peut envisager pourquoi ces hommes ont suivi les ordres.

C'est un livre extrêmement intéressant qui amène finalement à se poser la question suivante: et nous, aurions-nous agi de la même manière ?

Note: 4.5/5