Les_Chemins_de_la_liberte

De: Peter Weir

Avec: Jim Sturgess, Ed Harris, Saoirse Ronan, Colin Farrell, Mark Strong, Gustaf Skarsgard, Alexandru Potocean, Sebastian Urzendowsky, Dragos Bucur, Dejan Angelov, Yordan Bikov, Sattar Dikambayev, Sally Edwards, Valentin Ganev, Igor Gnezdilov, Mariy Grigorov, Meglena Karalambova,... 

Pays: Emirats Arabes Unis, Etats-Unis, Pologne

Année: 2010

Synopsis

En 1940, une petite troupe de prisonniers décide de s’évader d’un camp de travail sibérien. Pour ces hommes venus de tous les horizons, s’échapper de cet enfer ne sera que le début de l’aventure… Ensemble, ils vont parcourir plus de 10 000 kilomètres, à travers la toundra sibérienne glacée, traversant les plaines de Mongolie, les fournaises du désert de Gobi puis les sommets de l’Himalaya pour franchir la Grande Muraille de Chine. Certains s’arrêteront en chemin, d’autres ne survivront pas aux épreuves. L’Inde - alors sous contrôle anglais - est le but ultime. Mais la route est longue, les rencontres risquées, les conditions physiques épouvantables, et chacun a ses secrets…

Avis

Depuis le succès en 1998 de The Truman Show, Peter Weir a tendance à se faire rare. En effet, en 17 ans, c'est seulement deux petits films qui ont été réalisés par le réalisateur australien. Le premier, Master and Commander, a été considéré comme un échec commercial. Le second, Les Chemins de la liberté fera moins de 900 000 entrées en France mais c'est pourtant dans l'Hexagone que l'oeuvre est la mieux accueillie.

C'est l'histoire de prisonniers aux origines différentes qui décident de s'échapper d'un goulag russe et de rejoindre l'Inde, située à des centaines de kilomètres de leur prison dans le froid. C'est donc une énorme aventure humaine qui permet au réalisateur de magnifier les paysages dans lesquels évoluent ses personnages.

Entre la Bulgarie, le Maroc et l'Inde, le réalisateur parvient parfaitement à retranscrire à quel point l'homme est misérable face à la nature et à quel point celle-ci peut se révéler dangereuse même si tout semble anodin et tranquille. La soif et la faim tenaillent les membres du groupe. Tous ne survivront pas.

Le cinéaste propose aussi quelques moments d'introspection des personnages et montre leurs secrets au fur et à mesure que nous avançons dans l'oeuvre. C'est peut-être sur ce point que le film m'a un petit peu déçu car je m'attendais à plus. Hormis quelques secrets de famille, du style décès d'un proche, on varie très peu et les moments de folie me semblent trop rares.

Les mecs se retrouvent à marcher des kilomètres, affamés et assoiffés, à travers des étendues sauvages inhospitalières et il ressort comme une impression que tout est prévisible.

Mais dans l'ensemble, Peter Weir offre un film correct, magnifiant la nature et surtout offrant une réalisation un peu à l'ancienne comme ça manque dans le cinéma de nos jours.

Note: 3/5