amours_chiennes1De: Alejandro Gonzalez Inarritu

Avec: Goya Toledo, Alvaro Guerrero, Jorge Salinas, Emilio Echevarria, Gael Garcia Bernal, Vanessa Bauche,...

Pays: Mexique

Année: 2000

Synopsis

Mexico, un terrible accident de voiture. Trois vies entrent en collision et nous révèlent le côté le plus "chien" de la nature humaine. Octavio, un adolescent, décide de s'enfuir avec Suzana, la femme de son frère. Il fait alors de Cofi, son chien, l'instrument qui lui permettra de réunir l'argent nécessaire au périple. Au même moment, Daniel, un homme de 42 ans, quitte sa femme et ses filles pour aller vivre avec Valéria, un superbe top model. Le jour où ils fêtent le début de leur nouvelle vie, le destin va brutalement frapper Valéria en la plaçant sur les lieux mêmes de l'accident. Enfin, au carrefour de cette terrible collision, se trouve El Chivo un ex-guerillero communiste. Cet homme âgé, qui officie comme tueur à gages, trouve Cofi, le chien d'Octavio, mourant dans l'une des voitures et le prend pour tenter de le sauver. Paradoxalement, cette rencontre va lui permettre de se réconcilier avec lui-même et son passé douloureux.

Critique

Nous sommes en l'an 2000 et un jeune réalisateur mexicain vient frapper à la porte du monde du cinéma. Frapper à la porte est un euphémisme. Il vient s'imposer dans le monde du cinéma. Avec Amours chiennes, on rentre directement dans le vif du sujet, la caméra nous montre une route, les ligne blanches n 'en forment bientôt qu'une. Ligne de vie? Ligne du destin? Quoi qu'il en soit, la réalisation d'Inarritu est parfaite: rapide et nous plongeant dans le vif du sujet. Que dire aussi du scénario, signé par Guillermo Arriaga Jordan, qui nous plonge dans le quotidien de vie de trois personnes totalement différente. Tout d'abord Octavio, jeune garçon dont la famille subsiste grâce au faible revenu de son frère. Ensuite, Daniel qui quitte sa femme et ses filles pour une riche mannequin et enfin El Chivo, personnage marginal qui vit avec ses nombreux chiens. Trois personnes issues de milieux différents avec comme toile de fon la gigantesque ville de Mexico. Avec ces trois histoires, Inarritu parvient à parler de deux sujet différents: l'amour (tant pour les hommes que pour les chiens) et la mort. Ainsi Octavio est amoureux de la femme de son frère et pour pouvoir partir avec elle, il fait combattre son chien, Cofi, qui lui permet d'amasser l'argent nécessaire. Daniel et Valéria ensuite, la vie de la dernière bascule suite à l'accident de voiture, d'autant que son chien disparaît dans un trou du parquet. S'ensuit alors des disputes dans son couple. Et enfin El Chivo, l'homme au passé torturé, ne semble aimer que ses chiens. Il récupérera suite à l'accident d'Octavio, Cofi. Le marginal perdra plus tard tous es chiens et quittera la ville de Mexico après avoir renoué avec son passé. Ensuite, il existe très peu de plans d'ensemble de la capitale mexicaine et quand Inarritu le fait, il ne montre que saleté, désolation, pauvreté, pollution,... La ville comme elle est réellement. A noter aussi qu'Inarritu utilise énormément de plans rapprochés sur les personnages. A noter pour ce film les excellentes prestations des comédiens et plus particulièrement celles de Gael Garcia Bernal et d'Emilio Echevarria. Pour un premier film, Inarritu s'en sort très bien et qu'on peut même qualifier de film coup de poing! Ne vous laissez pas freiner non plus par la durée du film (2h40) car il passe trop vite et sans qu'on ne s'en rende compte!

Note: 4.5/5