le_cycle_des_robots_2_un_d_fil__de_robotsDe: Isaac Asimov

Synopsis

Comment risque de réagir un robot programmé pour un environnement lunaire dès lors qu'il se retrouve égaré sur Terre? Un robot peut-il mentir à un procès pour préserver les intérêts de son utilisateur? Le docteur Susan Calvin, robopsychologue, dialogue avec les androïdes pour faire la lumière sur ces étranges affaires. Et découvre davantage de défauts de programmation chez l'homme que chez ses fidèles créations...

Avis

Déjà un retour d'Asimov sur les pages de ce blog. Je vous avais prévenu, j'avais énormément accroché au premier tome du cycle des robots, il est donc logique de voir arrivé le second. A noter que les tomes peuvent être lus de manière indépendante et qu'il n'y a pas de suite logique.
Il s'agit donc toujours d'une forme de recueil de petites histoires qu'Asimov publie. Personnellement, j'ai légèrement moins apprécié ce tome-ci. Il faut dire que le premier était réellement un chef-d'oeuvre de la science-fiction par la concision des histoires, l'évolution technique et spirituelle des robots, etc. Mais ce deuxième tome est bel et bien d'un excellent niveau aussi, ne crachons pas dans la soupe!
Commençons plutôt par l'histoire qui m'a parue quelque peu ratée car trop courte et donc trop peu élaborée. Il s'agit de celle où un robot donne naissance à un bébé robot. Sans que Asimov ne fournissent de réelles explications sur la façon dont cela a pu arriver ou comment la fabrique de robots a-t-elle pu atteindre un tel niveau de perfectionnement dans la construction de robots.
Pour le reste, la qualité est au rendez-vous. En effet, les autres histoires s'intéressent à la condition des robots en dehors de leur élément naturel et à la façon dont ils peuvent s'adapter dans une histoire. Une autre revient sur un procès opposant un sociologue à la compagnie US Robots et plus particulièrement à un robot. Une autre revient sur des robots humanoïdes qui se seraient infiltrés aux USA dans le but de se faire exploser. Asimov fait bel et bien référence à la Guerre Froide dans cette histoire.
Asimov y réintègre des personnages du premier tome et plus particulièrement le docteur Susan Calvin que l'on revoit dans quasiment chacune des histoires. Il avoue d'ailleurs dans la préface de ce livre qu'il éprouve beaucoup d'affection pour ce personnage. Il faut dire que Calvin n'est pas n'importe qui et peut, à force des hostoires, être considérée comme une forme de chaînon manquant entre l'homme et le robot. Elle est humaine, mais n'éprouve de l'affection que pour les robots (elle se transformera d'ailleurs en vrai maman vis-à-vis d'une machine dans une des histoires).
Asimov ou l'art de manier à la perfection (ou presque) un monde nouveau avec une réelle complexité, une imagination débordante, et de rendre des robots incroyablement intéressants et en fin de compte très humain au contraire de ce qui a pu être fait avec les Frankenstein et autres créations humaines...

Note: 4/5